C’est parti !

Oui, je sais, le monde avait besoin d’un nouveau blog comme Beethoven de boules Quies. Mais j’ai un boulot à faire (il faut que je sauve le monde… je ne te l’avais pas dit ?) et, modeste comme je suis (raisonnable aussi et certainement pas utopiste, fougueux n’en parlons même pas), j’ai pensé qu’il valait mieux appeler quelques copains pour me filer un coup de main. C’est comme ça que ça commence, les révolutions, non ? Enfin, la méthodo est connue : identifier, cibler, informer, mobiliser… Tous ces trucs-là. Tout le monde le sait. Comme pour n’importe quel projet, il faut bien définir les étapes et puis y aller mollo. Une chose à la fois, quoi. C’est vrai, par le passé, on a vu qu’après ça a tendance à déraper : manipuler, exploiter, trahir… et tout ce qui s’en suit. Mais nous, on ne fera pas ces conneries-là. On n’a pas intérêt de toutes façons parce que nous, si on rate le truc, ben après y aura personne pour corriger le tir. Il s’agit, mes amis – merde ! – camarades, de notre survie. La tienne, la mienne et celle de tous les autres, y compris les cons parce qu’au point où on en est on peut pas faire le tri. Y a pas le temps. Ça chauffe. Et encore, t’as rien vu !

Bon, faut que j’y aille. Y a du taf. Putain je n’pourrai même pas regarder Jaoui et Bacri à la télé ce soir ! Sam, occupe-toi du feu un peu ! Merde, faut je fasse tout ici…

A suivre…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *