Climat : une connerie de plus

J’ai eu connaissance ce matin d’un e-mail envoyé à toutes Mairies de France et de Navarre par un certain Bernard Beauzamy, avec en pièce jointe ceci. BB Note Mairies réchauffement 2013 03 15 Ne perdez pas votre temps à suivre le lien, vous vous énerveriez pour rien.

Beauzamy se veut PDG de la Société de Calcul Mathématique SA, au 111 Faubourg Saint Honoré, 75008 Paris, et prétend fournir des Outils d’aide à la décision. Son « circulaire » est intitulé :

Note Scientifique aux Mairies de France
pour diffusion à la population

Le réchauffement climatique a cessé

Pour justifier cette affirmation pour le moins surprenante, il s’appuie sur ce graphique, graphique Beauzamy qui porte la légende suivante : La courbe de tendance (droite de régression) a une pente de 0,0016 degré par an, soit 1,6°C d’augmentation en mille ans.

Et il cite un rapport de la NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration)comme source : http://www.ncdc.noaa.gov/sotc/global/

On pourrait en rire à gorge déployée si ce n’était pas si grave. Apparemment, ce type se prend au sérieux !

Il a dû se donner beaucoup de mal pour extraire du rapport de la NOAA qu’il cite comme “source” les quelques chiffres qui l’arrangent. J’y suis allé voir. Il s’agit d’un rapport (en anglais, bien sûr, et très technique) qui analyse en long et en large les données globales du mois de février 2013.

Pour info, voici le rapport le plus récent commandé par le gouvernement des Etats-Unis : http://ncadac.globalchange.gov/ Au jour d’aujourd’hui, et en attendant le nouveau rapport du GIEC, on peut considérer que celui de la NOAA constitue la référence en la matière.

J’en étudiais le résumé hier soir même. Ses conclusions sont comparables en tous points à ceux du GIEC 2007 :

– Oui, le réchauffement global est une réalité
– Oui, c’est le CO2 qui est en cause
– Oui, on va droit dans le mur, parce que…
– Non, les mesures déjà mises en place ou même envisagées ne suffiront pas pour limiter les dégâts.

Circuler des fausses “données” de cette façon contribue à semer la confusion auprès du grand public et diminue d’autant la pression sur les politiques qui, eux, tardent lamentablement à prendre le problème au sérieux.

Ce type Beauzamy a beau être un con fini, ses propos peuvent coûter la vie à des millions de personnes.

8 thoughts on “Climat : une connerie de plus

    1. les chiffres sont parfaitement bons, et sont téléchargeables sur le site de la NOAA.
      Pour certaines années, il faut télécharger séparément les différents mois et ensuite faire la moyenne.
      La droite de tendance est, par ailleurs, une chose tout à fait classique, faite directement par Excel
      Cordialement
      Bernard Beauzamy

      1. Les chiffres ne sont pas bons parce qu’ils sont incomplets. Plus la période de référence est longue, plus le calcul de tendance est valable. Se baser sur les seules onze dernières années, c’est stupide. Il s’agit bien, comme j’ai dit plus haut, d’une connerie.

        Par ailleurs, je tiens pour hautement irresponsable d’abreuver les Maires de France et de Navarre d’une désinformation aussi flagrante dans un domaine aussi important que celui du changement climatique. C’est honteux.

  1. Merci d’être passé chez moi et d’avoir laissé une question.

    Ses chiffres sont, franchement, impénétrables. Pour mesurer la future progression de la température, il utilise la notion d’un angle de pente, qu’il impose aux chiffres de la NOAA. Je n’ai rencontré cette “méthode” nulle part ailleurs. D’autre part, il se base apparemment sur les valeurs des 11 dernières années seulement, alors qu’en observant les chiffres du siècle passé on voit très clairement la tendance qui émerge.

    Regarde plutôt le graphique à la page 20 de l’Executive Summary du rapport du NOAA (http://ncadac.globalchange.gov/download/NCAJan11-2013-publicreviewdraft-chap1-execsum.pdf). Il en ressort que l’hypothèse la plus basse est une augmentation de près de 4° d’ici à l’an 2100.

    1. Il ne s’agit nullement d’une désinformation : même si ces chiffres ne couvrent que onze années, ils sont parfaitement valables et le public doit les connaître.
      Le problème est que vous refusez le débat scientifique ; vous êtes prêt à utiliser tous les moyens (y compris l’insulte, bien sûr), pour avoir raison.
      Cordialement,
      Bernard Beauzamy

  2. Les chiffres ne sont pas “valables” dans le contexte. Ils sont certes justes mais insuffisants pour la conclusion que vous en tirez. C’est l’exemple parfait de qu’on appelle “cherry picking”, et c’est – je le répète – une connerie.

    Ce graphique animé l’explique très bien : http://static.guim.co.uk/sys-images/Guardian/Pix/pictures/2013/9/9/1378695854558/Escalator_450.gif

    Je ne perdrai plus mon temps avec vous à ce sujet.

  3. Dans le “rapport de stage” où les données sont “analysées” (hum) votre stagiaire calcule un réchauffement de 0,005°C annuel sur 16 ans et 0,0016°C sur 12 ans.
    Vous avez choisi de garder ce dernier résultat.
    Mais je poursuis votre logique : pourquoi ne prenez vous pas 10 ans ? 5ans? les deux dernières années tant qu’on y est ?
    Vous le savez bien : plus il y a d’information plus c’est pertinent.
    alors 12 ans c’est du grand n’importe quoi !!! vous balancez un eureka national sur 12 malheureuses données et un travail du niveau première !
    Zetes donc à sec monsieur Beauzamy pour inonder de mail la première régression de vos stagiaires ?
    Le ciel tombe… il faut prévenir le roi.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *